À la pêche au poisson doré (2): comparer des versions

Soyons honnête: je ne suis pas aussi systématique avec l’étude de tous les nouveaux contes que j’apprends.  Quand on a que deux ou trois versions, on arrive à faire des comparaisons dans sa tête.  Toutefois, lorsque l’on doit en manipuler six ou plus… c’est une autre histoire.

Cela écrit, j’avais déjà fait ce genre de travail pour “Le pays où l’on ne meurt jamais” où j’avais bien huit versions (celle de Bruno de La Salle dans Le conteur amoureux, celle de Luda dans Les jardins de la fille-roi, une version italienne rapportée par Italo Calvino, une japonaise, une mésopotamienne, deux celtiques, etc.) avec des différences importantes.  Je l’ai fait aussi pour “Jean de l’Ours” où j’avais des versions écrites, mais aussi des archives sonores.  Le tableau devient alors un outil précieux pour mettre au même niveau récits collectés et mis en prose.  Les différentes versions de Jean de l’Ours – récit qui date possiblement du paléolithique – commençaient presque toutes de la même manière, mais les apogées variaient considérablement.

Dans le cas qui nous intéresse (Le poisson doré), je m’interrogeais surtout sur le nombre de voeux que fait le pêcheur dans chacune des versions et sur ce qu’il demande.  Mon idée était de maintenir une certaine répétition puisque cette gradation est une des forces de l’histoire, mais de ne pas en abuser pour ne pas lasser le public.  Voici donc le tableau:

tableau_poisson

Bon, c’est un peu petit, mais on peut cliquer dessus et le télécharger pour l’agrandir…  Je voulais surtout montrer mon joli jeu de couleurs….  Sinon, en moins esthétique mais plus lisible:

Pêcheur et sa femme Enfants d’or (première partie)  Petit poisson d’or La vieille avide L’ambition Le poisson bleu
Collecteurs Grimm 1 Grimm 2 Afanassiev 1 Afanassiev 2 Lemieux 1 Lemieux 2
Poissons et cie Turbot Poisson doré Poisson d’or Arbre Petit crapet-soleil Gros poisson bleu
Nb d’étapes 6 3 6 7 6 6
Demande 1 Petite maison (mer verte) Château + armoire nourriture Pain Riche (isba neuve) Bon dîner Mets riches et variés
Demande 2 Château de pierre (mer grise) Château + armoire nourriture Bac Bourgmestre Bon souper Belle maison et linge
Demande 3 être roi (mer grise-noire) Couper poisson en 6 mrcx (2 fils, 2 poulains, 2 lis, tous d’or) Maison Seigneur/dame Beau château Plus belle habillée princesse
Demande 4 être empereur (mer noire) Femme de voïvod Colonel/femme Nourriture Barrière d’or + soldats
Demande 5 être pape (orage) Tsarine Général/femme Roi/Reine Habits diamants + contrôle soleil
Demande 6 comme bon Dieu (tempête) Impératrice des ondes Tsar/Tsarine Bon Dieu/Sainte-Vierge Comme le bon Dieu
Demande 7 Dieu
Formulette d’appel ou méthode “Petit homme (x2), Timpe Te/ Petit turbot (x2) dans la mer/ Ma femme Isabelle, voilà/ Ne veut pas la même chose que moi” Poisson propose, mais tabou du secret rompu “Petit poisson, petit poisson/ Tourne ta queue/ Vers l’onde bleue/ La tête de mon côté” Bûcheron menace de couper l’arbre avec sa hache Poisson enterré  dans le coin du jardin, formule récitée avec baguette sur sa sépulture Poisson propose des souhaits chaque fois qu’il est pêché.
Réponse poisson “Que veut-elle donc?” “Que te faut-il?” “Quoi c’est qu’tu veux, l’vieux l’creux?”
Vœu exhaussé “Elle l’a déjà.” “Va à la maison, fais tes prières, tout sera prêt” “Bien, va en paix.” “Va-t-en, tu vas l’avoir.”
Punition Retour à la situation initiale Retour à la situation initiale Transformés en ours Transformés en pets Pauvres

Je ne sais pas vous, mais personnellement cette mise en parallèle de plusieurs versions m’éclaire beaucoup.  On voit tout de suite que la seconde version collectée par les Grimm (qui fait partie d’un conte plus long et complexe) s’éloigne sensiblement des autres. Bien sûr, les similarités transpirent.  Donc, on est à même de reconstituer un squelette générique pour ce conte-type.  Le tableau aurait pu être encore plus détaillé, mais celui-ci répondra à mes besoins.

À cette étape-ci, je veux surtout faire prendre conscience au lecteur des formes ou espèces que prennent le poisson/l’arbre, des six étapes dans 4 versions sur 6, du fait que l’on retrouve systématiquement nourriture, logement, noblesse (2 ou 3 fois) avant de demander la divinité, de la mécanique des formulettes et réponses ritualisées qui m’apparaît importante.   Je suis bien conscient de la présence des punitions, mais j’expliquerai dans un prochain billet pourquoi j’ai fait un autre choix pour ma version.  Enfin, notons les couleurs de la mer qui s’assombrissent dans la première version des Grimm – un détail que j’aime beaucoup – et la demande no.4 faite au “poisson bleu” dans la dernière version collectée par le père Lemieux (soldats et barrière dorée).  Je m’en resservirai.

4 pensées sur “À la pêche au poisson doré (2): comparer des versions”

  1. Merci a toi d’avoir pris le temps de partager sur ce conte ! On m’a prêté un conte du poisson d’or en style kamishibai, magnifiquement illustré en pastels. Il est adapté du conte de Alexandre Sergueivith Pouchkine, qui a rendu une version très poétique. Il y a 5 demandes : auge, isba, grande dame, tsarine, reine des océans ou le poisson d’or serait son servant, puis retour a la situation initiale. C’est chouette de comparer avec ton tableau, ça rend les choses simples.. Et puis tu me donnes le gout de le sortir du placard, et conter cette histoire ! Et toi tu as choisi quelle version ?

  2. Comparer les versions et se faire la sienne, c’est exercer sa liberté dans un cadre précis, c’est créatif et jouissif, c’est une très belle façon de transmettre tout en s’appropriant… bref, l’essence même de notre métier ! Merci pour ce partage.

  3. J’avais un livre quand j’étais petite, où les illustrations du poisson se fâchant de plus en plus étaient proprement terrifiantes… Je crois qu’il s’agissait d’une version proche de Grimm “1” (avec la mer qui change de couleur), tout en étant présenté comme un conte russe, mais avec un héros vêtu de hautes bottes en caoutchouc et d’une vareuse bleue, ainsi que d’un chapeau typique des vieux pêcheurs bretons… Un beau mélange, déjà. Que donnerait une telle histoire transposée dans le temps présent ? L’expérience est parfois -bien que pas systématiquement- intéressante.

Laisser un commentaire