À propos

« Tenir conte » ce sont des carnets de réflexion sur la pratique contemporaine du conte et de l’oralité, telle que vécue au fil des expériences et des interrogations des auteurs, en dialogue avec ceux et celles qui voudront échanger sur ces questions. Il est animé par Jean-Sébastien Dubé et Alice Duffaud.

Depuis 2003, Jean-Sébastien Dubé conte pour redonner au monde sens et poésie, cohérence et magie. Grâce aux Productions Littorale et au Regroupement du conte au Québec, il a eu le privilège d’être formé par quelques uns des meilleurs conteurs de la francophonie: Desprèz, Darwiche, Kowarsky, Faubert, Bouthiller, Garcia Sanchèz, Hindenoch, Bidaude. C’est ainsi qu’il a contribué au livre L’art du conte en dix leçons (Planète Rebelle, 2007) qui traite de la formation des conteurs. Membre fondateur du Cercle des conteurs des Cantons de l’Est, il s’est produit en Estrie, mais aussi à Montréal, Québec, en Montrégie, en Mauricie et jusqu’à Rimouski. Son répertoire est tissé de contes traditionnels merveilleux et de créations plus contemporaines.  En 2010, il a commencé à présenter « Chevaucher les seuils – Contes d’au-delàs et de Là-haut », son premier spectacle solo.  Dans son autre vie, il coordonne les activités de veille du Service de soutien à la formation, à l’Université de Sherbrooke.

[Homonymie:  Ce Jean-Sébastien Dubé ci n’est pas ingénieur et professeur au Département de génie de la construction de l’École de technologie supérieure, spécialiste en hydrogéotechnique environnementale.  D’ailleurs, il ne saurait pas reconnaître une « hydrogéotechnique » s’il en croisait une dans la rue…]

Grande amoureuse d’histoires depuis toujours, dessinatrice, organisatrice, Alice Duffaud est une conteuse “de naissance”, qui conte “officiellement” depuis une douzaine d’années. Si on lui demande comment elle a commencé, elle répond invariablement “par hasard”. Après deux ans passés à conter au Québec, Alice est arrivée en Centre-Bretagne, avec, dans ses sacoches, des histoires fantastiques, merveilleuses, gaies, émouvantes, parfois loufoques, mais jamais ordinaires… Ses personnages favoris ? “Ceux qui n’ont plus rien à perdre, et donc, tout à gagner”. Elle a le souci du détail et aime, par-dessus tout, partager un moment suspendu avec les spectateurs, avec cette complicité sautillante propre aux voleurs de temps…  Lors d’une résidence artistique en Martinique, elle a écrit Les contes dans la cuisine, sa plus récente création…

3 pensées sur “À propos”

  1. bonjour jean-sébastien,
    je découvre ton blog après notre formation avec Christine Andrien.
    C’est une vraie mine d’informations, je déambule sur tes pages depuis hier. Merci, merci!
    J’attends ton avis et ton opinion sur l’idée d’une École du conte en Estrie après tout ce qu’on a pratiqué avec Christine.
    Merci encore pour ta belle capacité de mise en mots,
    marie-cécile

  2. Suite à notre rencontre du jeudi le 2 mai au ballet des conteurs, j’ai consulté le site *Tenir conte*.

    Je n’ai pas pu trouver comment faire parvenir un article. Pourrais-tu me renseigner?

    Philippe Sauvé

    1. Bonjour Philippe,

      Il est possible aux lecteurs de faire parvenir des commentaires (comme vous l’avez fait) pour chaque billet, simplement en se rendant à la fin d’un texte et en écrivant dans la boîte disponible à cet effet.

      Pour ce qui est d’un article, il faudrait d’abord me le faire parvenir pour que j’évalue s’il est pertinent. Cependant, c’est habituellement moi qui sollicite les contributions d’invités. A priori, un blogue n’est pas un forum de discussion où tout un chacun peut lancer un sujet de discussion. Le blogue reflète l’opinion de ses auteurs, en l’occurrence Alice Duffaud et moi-même. Je crois que l’espace des commentaires permet amplement aux uns et aux autres de s’exprimer et de débattre autour des questions relatives au conte.

      Au plaisir de vous lire,

      Jean-Sébastien

Laisser un commentaire