Formation offerte à l’automne 2014: Enrichir son répertoire

J’aime beaucoup partager mes expériences, mes découvertes, mes idées, mes trucs.  Les lecteurs de ce blogue ne seront pas complètement surpris que j’aie donc très envie de devenir formateur en conte après avoir tant reçu de ceux-ci.  Je me lance en vous donnant un scoop:  J’offrirai les samedis 11 octobre, 8 novembre et 13 décembre prochains une nouvelle formation à la Maison des arts de la parole de Sherbrooke.  Elle s’intitule “Enrichir son répertoire” et abordera de front cette question qui me passionne.  En voici le descriptif:

“Pour les conteurs et conteuses, les histoires qui composent leurs répertoires sont tout à la fois des trésors à découvrir, des bêtes sauvages à apprivoiser, des compagnons de route, des outils précieux, des fondements de l’identité artistique.  Et si cela était réciproque? On peut se demander où les récits trouvent leurs conteurs en 2014? Cet atelier permettra de découvrir des lieux où les contes ont été conservés et ceux où ils surgissent encore. Qu’il s’agisse de contes merveilleux traditionnels ou de récits de vie plus contemporains, comment les choisir, les aborder, se les approprier, les travailler? Et comment nous travaillent-ils?”

Objectifs d’apprentissage
À la fin de cet atelier les participants pourront …

  • Exprimer une vision personnelle de la notion de répertoire et de son rôle dans le développement de l’identité artistique de la conteuse ou du conteur
  • Explorer différentes avenues permettant d’enrichir leurs répertoires de contes traditionnels ou de création
  • Travailler avec un carnet de trames, outil favorisant le développement du répertoire personnel

Précisons tout de même que…

  • Cet atelier ne vise pas à fournir un répertoire aux participants.
  • Cet atelier ne donnera pas automatiquement de nouveaux contes, mais multipliera les occasions d’en apprendre.
  • Cet atelier ne fera pas des participants de meilleurs conteurs ou de meilleures conteuses, mais les aidera à mieux identifier les histoires qui leur correspondent.

Je suis ravi de cette opportunité et j’espère qu’il y aura assez de participants (10 et plus) pour que l’atelier se donne.  Bien que la programmation de la Maison des arts de la parole ne soit pas en ligne avant la mi-août, on me signale qu’il est tout à fait possible de laisser dès maintenant son nom et ses coordonnées en “pré-inscription”.  Je vous en reparlerai sans doute.

Laisser un commentaire