Pignon sur Web

L’expression est de Mario Asselin.  M’y voici.  J’ai ma place, mon espace, ma voix en ligne.  Évidemment, il sera ici question de contes, de musique traditionnelle, d’univers fantastiques… Mais surtout de contes.  De ce que je verrai, entendrai et des pléthores de questions que cela soulèvera sans aucun doute.

En route!

2 pensées sur “Pignon sur Web”

  1. Bienvenue dans la blogosphère.
    Lorsque j’ai décidé d’orienter mon blogue vers le conte (et l’enseignement) je me disais que tu serais beaucoup mieux placé que moi pour réfléchir publiquement sur ce sujet. J’aurais aimé parler du milieu du conte, de la pertinence du conte aujourd’hui ou de la spectacularisation du conte, mais ce n’est pas moi. C’est toi. (Pas de pression)

    Alors, étant donné que je te fais totalement confiance pour engendrer une réflexion sur le merveilleux monde du conte, je vais pouvoir bloguer sur mes contes et ma manière de travailler (métacognition qu’ils appellent ça?). Depuis que je n’habite plus Sherbrooke et que je ne peux plus réfléchir à voix haute avec toi, le blogue est le seul lieu où je peux exprimer cette énergie créatrice.

    Avec la venue de ton blogue, nous pourrons reprendre ce dialogue et réfléchir à voix haute à nouveau. Et pourquoi pas en profiter pour nous lancer les défis créatifs dont nous avons si souvent parlé au Cercle? Nous pourrons les casser en public et de vive voix un peu plus tard, au moment opportun.

    Encore une fois, bienvenue dans la blogosphère Jean-Sébastien. Je te fais confiance pour tenir tes contes!

    Ton chum de conte,
    Marc-André Caron

Laisser un commentaire